Pour la troisième année consécutive, le Centre culturel de Goutelas a lancé le concours des Abris de Fortune, destiné aux architectes et aux élèves en architecture. Sur le thème de l’hospitalité, plusieurs équipes ont proposé des projets de cabane sur le thème de l’hospitalité monastique. Parmi les nombreux projets proposés pour le site, c’est la cabane Rolion qui a séduit le jury. La construction a donc commencé le 10 juillet.

La voûte de Rolion (rond en patois forézien) abrite les hommes tout comme elle les relie, et le cercle les rassemble. L’abri vise à interroger le visiteur et le pèlerin sur son propre rapport à l’hôte, à l’autre, à l’étranger, au réfugié, en lui proposant un lieu de repos et une expérience spatiale et sensorielle. Il s’agit d’un lieu de dialogue entre les hommes où chacun peut trouver refuge. Cette idée se réfère au premier mot de la Règle de Saint  Benoît: « Ecoute ».

Un oculus circulaire propose un cadrage sur le paysage et nous tourne vers la lumière dramatique du Sud, vers l’image de la Méditerranée, son histoire et son actualité, nous invitant ainsi à réfléchir au sort des réfugiés. En écho à la tradition d’hospitalité du Forez, le pèlerin de Compostelle regardera en direction du pic de Montsupt pour tenter d’apercevoir son prochain refuge.

Abri conçu et réalisé dans le cadre du concours Abris de Fortune par l’Atelier Faber atelierfaber@outlook.com.